Report

Revue des systèmes de MRV existants au Burkina Faso

At a Glance

Publication Date November 2020
Format pdf
Country Burkina Faso
Thematic Areas Green Cities, Sustainable Landscapes, Sustainable Energy, Cross Cutting

Officiellement lancé en 2020, le projet MRV est soutenu au niveau national par le Ministère de l’Environnement, de l’Economie Verte et du Changement Climatique du Burkina Faso. En avril 2020, l’équipe du projet a commencé la mise en œuvre des activités du projet par une évaluation au niveau national des initiatives. Il s’agit ici du travail d’évaluation rapide avec une série d’activités qui a été menée, en particulier dans la collecte des données et la production de documents de références (revue de la littérature, entretiens avec les principaux acteurs et parties prenantes au niveau national, analyse des données existantes, sessions techniques avec les secteurs clés et des experts). Ce travail d’évaluation a effectivement conduit à l’élaboration de plusieurs documents, parmi lesquels : L’évaluation des initiatives MRV existantes au Burkina Faso et la cartographie des acteurs qui travaillent sur le MRV au niveau national.

Il ressort de cette étude / évaluation que, de 2001 à 2020, le Burkina Faso a fait une Contribution prévue déterminée au Niveau National (INDC) ; trois communications nationales (CN), la troisième est encore en cours de validation ; trois inventaires de gaz à effet de serre (IGES); un plan national d’adaptation (PNA); un programme d’action national d’adaptation (PANA); et un rapport biennal actualisé (BUR).

Ont été soumis au Secrétariat de la Convention-cadre des Nations Unies sur les changements climatiques : En 2015, l’INDC (octobre), le PNA (octobre), et le deuxième CN (avril) ; En 2007 : la PANA (novembre); et En 2002: la première CN (mai) et un rapport d’inventaire national des GES (mai).
Trois inventaires de gaz à effet de serre (IGES) 2001, 2007 et 2019 ont été utilisés comme base pour la préparation des rapports susmentionnés.

Aussi, et dans le cadre de l’évaluation rapide du projet MRV, il a été constaté que les systèmes MRV existants au Burkina ne sont pas encore formalisés; et les faiblesses suivantes ont été identifiées: très peu voire pas d’arrangements institutionnels; Pas de dispositions procédurales; La faiblesse des dispositions juridiques et réglementaires; la faiblesse du système de sauvegarde et d’archivage des données; Pour le développement des compétences, il y a eu une motivation et une disponibilité d’une masse critique, fortement engagée; mais on note une absence de plan stratégique de développement des compétences au sein des structures gouvernementales, impliquées dans le développement de IGES.

Aussi, les points forts suivants ont été relevés: Une forte mobilisation des organes directeurs dans le développement des IGES et des rapports à soumettre au secrétariat de la CCNUCC; la déconcentration des services de statistiques, en direction générale des études et statistiques au sein des différents ministères (DGES); La disponibilité des compétences techniques au sein de l’INSD (Institut national de la statistique et de la démographie), ainsi que dans les universités et centres de recherche, pour participer à l’élaboration des paramètres spécifiques au pays; Une amélioration de la méthodologie IGES utilisée, et une plus grande couverture sectorielle grâce à l’acquisition de nouvelles compétences et une augmentation du pool d’experts nationaux; La disponibilité des PTF (partenaires techniques et financiers) pour soutenir le développement et la mise en œuvre d’un système MRV national formalisé et efficace; et la forte mobilisation du Burkina Faso pour honorer ses engagements envers la Convention-cadre des Nations Unies sur les changements climatiques et dans le cadre de l’Accord de Paris.

Il faut préciser que la cartographie institutionnelle des initiatives MRV au Burkina Faso révèle que le système est organisé autour de la Direction Générale de l’Economie Verte et du Changement Climatique (DGEVC) et du secrétaire permanent du conseil pour le développement durable (SP / CNDD) où siège le point focal CCNUCC.

Le projet MRV est financièrement soutenu par le gouvernement suédois pour une période de 36 mois